SOWATERSOWATER

NOTRE HISTOIRE

BCPE La norme, créée en octobre 1995, est spécialisée dans la vente en ligne et des services associés de matériels de nettoyage professionnel en B to B.

En 2005 elle intègre une gamme de matériels de nettoyage à l’eau pure qui lui permet de se différencier sur ce marché émergent.

En 2009, forte de ses premières expériences, elle décide de créer la marque Eaupac et son site de vente en ligne afin de porter une offre dédiée au matériel de nettoyage à l’eau pure qui soit plus compréhensible pour les internautes. La marque Unger y tient une grande place et, depuis cette date, elle sera leur 1er distributeur indépendant en France.

En 2010, elle prend le marché national de l’afficheur publicitaire Clear Channel et conforte sa position de véritable spécialiste, en assurant l’installation de stations statiques de purification d’eau sur 28 plateformes régionales. Chaque station peut alimenter jusqu’à 60 opérateurs équipés de réservoir embarqués de 300 L.

En 2012 naissance de SoWater. Forte de son succès et de ses premières expériences, elle identifie certains besoins de matériels mobiles et autonomes et décide de se lancer dans sa propre production. C’est la naissance du NUA 80 L breveté. Viendront ensuite, le réchauffeur CARE, la brosse rotative RB24, le NUA 36 L.

En 2012, toujours, elle prend l’exclusivité de distribution de la marque anglaise Ionic-systems dont la spécialité est d’équiper des fourgons utilitaires de station de purification d’eau par osmose inverse avec réservoir embarqué. Certains systèmes peuvent produire de l’eau à 18 Mégohms.

  • Dès lors, l’expérience nous apprend à distinguer la puissance de nettoyage d’une eau pure à 2 Mégohms de celle d’une eau pure à 18 Mégohms. Sur le plan marketing et commercial, afin de simplifier le message vers l’utilisateur, Ionic-systems parle, alors, d’une eau pure au million (soit 0 ppm sur un TDS mètre) et d’une eau au milliard (18 Mégohms) soit 1000 fois plus pure, mais sans moyen de mesure.
  • L’expérience nous apprend, également, à appréhender les contraintes liées aux stations de purification embarquées, dans un pays où ¾ des territoires fournissent de l’eau dure c’est-à-dire de l’eau riche en calcaire et magnésium.

En 2018, les ventes piétinent et les acteurs comme Unger ne savent plus comment dynamiser ce marché alors que les tendances vers + d’écologie se font de plus en plus pressantes. Ensemble, nous posons le diagnostic suivant concernant leur offre :

  • Les utilisateurs ne sont pas assez formés.
  • Ils ne bénéficient d’aucun suivi sérieux.
  • Le réseau des revendeurs est composé de trop de généralistes.
  • Le coût des résines sur les systèmes de dé ionisation est prohibitif en France, compte tenu de la dureté de l’eau dans beaucoup de régions.

Quant à la gamme SoWater, elle est le fruit d’une triple expérience :

  • La vente des systèmes mobiles de production d’eau pure Unger
  • La vente des systèmes embarqués Ionic-systems
  • La vente des systèmes statiques Clear Channel

Sachant que les systèmes de production embarqués sont très sensibles à la dureté de l’eau de nos régions, le système qui s’impose est celui de la production statique de l’eau pure. Le modèle Clear Channel fonctionne très bien.

SoWater est, ainsi, en mesure de poser un véritable diagnostic. A partir de celui-ci, elle décide de créer, en 2019, le programme SoWater qu’elle appelle EP 14 : EP pour « eau pure », 14 pour 14 Mégohms

 
 

Demande de démonstration